L'homme aux cercles bleus (Fred Vargas)

Publié le par spoil-films-livres

L'homme aux cercles bleus est un livre de Fred Vargas où apparaît le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg. Il est paru en 1991. Il a fait l'objet d'une adaptation en livre audio en 2006, puis d'une adaptation télévisée en 2009.

 

l-homme-aux-cercles.jpgRésumé :

 

Depuis quatre mois, d’étranges cercles bleus sont apparus sur les trottoirs de la capitale, entourant un débris ou un objet perdu. L’affaire amuse les Parisiens mais pas le commissaire Adamsberg, nouvellement nommé au commissariat du 5eme, pour qui ces cercles suintent la cruauté...

 

Résumé détaillé :

 

Adamsberg fait la connaissance de Mathilde qui vient le voir sous le prétexte de retrouver un aveugle mais qui l’informe qu’elle a déjà vu et suivit cet homme. L’homme au cercle.

Aussi lorsque le cadavre d’une femme est retrouvé au centre de l’un des cercles, la recherche s’oriente autour de Mathilde et de ces deux locataires. Charles Reyer, l’aveugle beau mais mauvais et Clémence, la vieille fille obsédée par les petites annonces de rencontre.

Tandis que l’homme aux cercles reste insaisissable, les meurtres continuent. D’abord le Dr Pontieux et puis Delphine Le Nermord. Le mari de celle-ci, un professeur qui écrit sur l’histoire Byzantine avait toutes les raisons de la tuer. Elle voulait divorcer et elle était riche. Interrogé, Le Nermord finit par craquer et avouer qu’il est bien l’homme aux cercles, cependant, il nie être le meurtrier et assure que quelqu’un s’est servit de son obsession pour commettre les meurtres. Comme tout le monde convient qu’il fait un coupable trop évident, Le Nermord est relâché.  

Adamsberg envoi Danglard enquêté dans la ville natale du Dr Pontieux et celui-ci découvre que le Dr était le fiancé de Clémence, celui qui l’a laissé choir il y a cinquante ans. Clémence se serait servit des cercles dont lui aurait parlé Mathilde pour faire croire à un maniaque et, comme la police tardait à trouver l’homme aux cercles et risquait de s’attarder sur le Dr, elle aurait tuer Delphine Le Nermord pour les mener à lui. Mais lorsqu’ils arrivent chez Clémence, celle-ci, qui pourtant venait de revenir après quelques jours passé à la campagne a disparu et pendant plusieurs semaines, les recherches n’aboutissent pas.

Pendant ce temps, Adamsberg continu d’interroger Reyer. A part Mathilde, il est le seul a avoir côtoyé Clémence et ses impressions en tant qu’aveugle intéressent Adamsberg. Plusieurs choses le chiffonnent. L’odeur de pourri et de fermenté que ceux qui ont croisé l’homme aux cercles ont décrit, et un article écrit par Delphine Le Nermord.  Puis, Adamsberg finit par demander à ses hommes de l’accompagner jusqu’à un bois et fait rechercher un cadavre. Au bout d’un certain temps, les chiens flairent une piste et un corps et retrouvé, celui de Clémence, morte depuis des mois. Adamsberg explique alors qu’il existait deux Clémence, l’authentique, assassinée après avoir fait ses valises pour suivre un homme rencontré par petites annonces et la fausse, celle qui s’était installée dans l’appartement loué par Mathilde et qui était tout simplement l’homme au cercle déguisé. Le Nermord portait un dentier et déposait ses vêtements d’homme dans vieille cabane de chantier, ce qui explique l’odeur. Comme il avait vu que Mathilde l’avait suivit, il avait choisit de s’installer chez elle pour la surveiller et Clémence était la coupable parfaite, le meurtre de Pontieux devait servir à la faire accuser. Le Nermord possède une maison de campagne près de l’endroit où vient d’être découvert le corps de Clémence. Il est arrêté. Il a fait tout ça pour tuer ça femme, Delphine, non pas parce qu’elle voulait divorcer, mais surtout parce qu’elle allait dévoiler le secret de Le Nermord, ce n’était pas lui qui écrivait ses livres mais elle. Lui, ne faisait que rassembler la documentation.

Publié dans livres

Commenter cet article